Maureen McTeer

Au fil de sa carrière qui embrasse le droit, la science et les politiques publiques, elle a défendu de nombreuses causes, dont la réforme des institutions démocratiques, la conciliation travail-famille et l’accès à la procréation assistée.

Maureen McTeer est une auteure et une avocate de renom qui s'intéresse particulièrement aux questions d'égalité entre les sexes et aux politiques de santé, notamment pour la mise en place d'un cadre de réglementation approprié pour les nouvelles techniques de reproduction.

Elle a publié quatre livres à succès, dont ses mémoires, et a enseigné aux universités de Dalhousie, de Calgary et de la Colombie-Britannique (au Canada) ainsi qu'à l'Université de la Californie à Berkeley, à l'Université Américaine et à l'Université George Mason (aux États-Unis). Elle est professeure auxiliaire à la Faculté de droit (Section de common law) de l'Université d'Ottawa et chercheure distinguée en résidence au Département d'études gouvernementales de l'École d'affaires publiques et à l'Institut des politiques et des femmes au Collège de droit de Washington (Université Américaine, Washington, D.C.), où chaque été elle enseigne l'introduction à la génétique et un cours de droit.

Pendant trente ans, Mme McTeer a été un porte-parole et un symbole de l'égalité entre les sexes ainsi qu'un modèle influent pour les femmes canadiennes, notamment par sa participation à la campagne pour inscrire l'égalité entre les sexes dans le cadre de la Charte canadienne des droits et libertés. Elle a récemment reçu le prix du Gouverneur général en commémoration de l'affaire « personne » et le prix DIVA pour contribution exceptionnelle à l'essor de la santé et du bien-être des femmes, en reconnaissance de son engagement constant envers les questions d'égalité. Elle a travaillé avec des groupes communautaires et a visité des projets de développement dans une trentaine de pays en développement.

Mme McTeer a été une des fondatrices et la toute première directrice du programme de stages en droit pour l'Europe de l'Est et centrale, organisé par l'Association du Barreau canadien. Ce programme réunissait de jeunes avocats et juges de l'Europe de l'Est et centrale pour travailler et apprendre auprès de cabinets d'avocats, de cours et d'organismes de réglementation canadiens, après la chute du mur de Berlin. Pour ce travail, elle a obtenu le prix d'excellence Louis St-Laurent de l'Association du Barreau canadien et la Croix du président de la Hongrie.

Mme McTeer a obtenu un baccalauréat en droit de la santé à l'Université Dalhousie, au Canada, et une maîtrise en droit et éthique de la biotechnologie à l'Université de Sheffield, au Royaume-Uni. Elle a reçu des doctorats honorifiques en droit de l'Université Carleton à Ottawa, en 2010, et de l'Université de Sheffield, en 2008, et ce, pour son travail novateur dans les domaines du droit, des sciences et des politiques publiques. Auparavant, elle avait reçu un doctorat honorifique en lettres de l'Université d'Athabasca, en Alberta, et un diplôme honorifique du Collège Loyalist, en Ontario.