Leehi Yona

Boursiers
2018
Programme d'étude:
Doctorat en ressources et en environnement
Affiliation actuelle:
Université Stanford
Région:

Afin de comprendre comment les méthodologies et normes culturelles affectent la formulation de politiques climatiques, Leehi Yona (ressources et environnement, Université Stanford) documente l’application du savoir scientifique par les décideurs politiques sur les plans régional et international.

PROJET DE DOCTORAT

Mettre en application le savoir scientifique : les politiques climatiques et l’inventaire national des gaz à effet de serre

Les données de recherche évaluées par des pairs sur les changements climatiques d'origine humaine sont accablantes. La société mondiale exige que les dirigeants politiques répondent rapidement et de manière appropriée à cette crise. Comment pouvons-nous mieux comprendre la manière dont la science du climat est intégrée dans l'élaboration des politiques ?

La recherche doctorale de Leehi intègre à la fois les sciences écologique et politique pour documenter et réévaluer le processus par lequel les connaissances scientifiques sont synthétisées pour la formulation de politiques publiques. Le but de cette recherche sera d'élaborer et de décrire les façons dont les décideurs utilisent les données scientifiques, tant à l'échelle internationale que régionale.

La recherche de Leehi est guidée par le désir de mieux comprendre les méthodologies et les normes culturelles en matière de recherche sur le changement climatique, grâce à une expérience de première main avec le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Plus précisément, elle étudie les façons dont les pays et les régions utilisent des lignes directrices convenues pour calculer leurs émissions de gaz à effet de serre – un processus souvent ignoré qui est pourtant essentiel à la décision des pays de réduire leurs émissions. Au cœur de cette recherche se trouvent les forces qui mettent la science en pratique à travers des politiques climatiques, et le désir de renforcer la relation science-politique afin de développer des réductions d'émissions plus durables et efficaces.

 

 

Leehi Yona poursuivra ses études doctorales interdisciplinaires en ressources et en environnement à l’Université Stanford dès septembre 2018. Ses travaux de recherche doctorale se concentrent sur la façon d’intégrer la politique et la science du changement climatique. Leehi examine comment les gouvernements et le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat mettent au point des façons de déclarer les émissions de gaz à effet de serre.

Après avoir fait des études collégiales en arts et sciences au collège Marianopolis, Leehi a poursuivi des études universitaires de premier cycle au Dartmouth College, à Hanover, dans l’État du New Hampshire. Elle y a obtenu un baccalauréat ès arts avec haute distinction composé d’une majeure en études environnementales et biologie et d’une mineure en politique publique. Elle a également obtenu une bourse de recherche de niveau supérieur, laquelle est décernée aux étudiants durant leur dernière année pour poursuivre des études indépendantes à temps plein au lieu des cours.

Dans le cadre de sa bourse de recherche de niveau supérieur, Leehi a concentré ses travaux de recherche sur les érudits, les décideurs politiques et les animateurs communautaires à la Convention‑cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Elle a conçu des « points leviers » que les jeunes participants de l’ONU pourraient utiliser afin de susciter des changements. Leehi a également rédigé deux ouvrages pour les jeunes dans le cadre de sa recherche.

Leehi est titulaire d’une maîtrise en science de l’environnement de l’Université Yale. Ses travaux de recherche en maîtrise portaient sur l’étude de l’inventaire des gaz à effet de serre qu’elle a décidé de poursuivre dans sa recherche doctorale.

Leehi est passionnée par la justice du changement climatique. Elle a rédigé plus de 100 articles et textes d’opinion au sujet de la justice climatique aux États-Unis et au Canada. À titre d’animatrice communautaire, elle a travaillé à des campagnes sur le plan local jusqu’aux négociations sur le climat aux Nations Unies afin que la société passe des combustibles fossiles à l’énergie renouvelable. Au Dartmouth College, elle a fondé la campagne Divest Dartmouth afin que le potentiel humain de cette université se désengage des entreprises de combustibles fossiles. Dans le cadre de sa dernière année de premier cycle, le Divest Dartmouth a organisé un ralliement sur le campus. Celui-ci a été l’événement le plus coparrainé de toute l’histoire de cette université ainsi que le plus important rassemblement sur le climat de l’histoire du New Hampshire.

Lauréate de la Médaille du Lieutenant‑gouverneur pour la jeunesse au Québec, Leehi a été nommée dans le palmarès canadien des 25 meilleurs environnementalistes de moins de 25 ans en reconnaissance de son engagement dans la justice climatique.

  • 21 Juin 2018
    La Fondation Pierre Elliott Trudeau annonce les récipiendaires de ses bourses doctorales 2018 Trois étudiant.e.s francophones en sciences humaines et sociales reçoivent l’appui de la Fondation.