Elizabeth Dowdeswell

Elle occupe le poste de lieutenante-gouverneure de l'Ontario après avoir été PDG du Conseil des académies canadiennes et sous-secrétaire générale de l’ONU.

Elle a été mentore Trudeau des boursiers 2003 Anna-Liisa Aunio et Ginger Gibson.

Elizabeth Dowdeswell est la 29e lieutenante-gouverneure de l'Ontario. Auparavant, elle occupait le poste de présidente-directrice générale du Conseil des académies canadiennes. Sa carrière au sein de services publics l'a menée à œuvrer aux niveaux provincial, fédéral et même international, dans différentes disciplines. Au cours de son cheminement professionnel, Madame Dowdeswell a toujours concentré ses efforts sur l'implication du public dans la formulation de politiques et sur le renforcement des communications et de l'éducation comme moyens d'atteindre des résultats. Elle a servi comme présidente et directrice fondatrice de la Société de gestion des déchets nucléaires au Canada, une responsabilité qui a abouti à une décision du gouvernement sur la gestion à long terme du combustible nucléaire du Canada. Elle est également professeure en santé publique au Centre McLaughlin-Rotman pour la santé mondiale, à l’Université de Toronto.

De 1993 à 1998, à titre de sous-secrétaire général de l’ONU et directrice générale du Programme des Nations Unies sur l'environnement, Madame Dowdeswell a dirigé les efforts de modernisation de cet agence, l'habilitant à traiter les enjeux du commerce et de la mondialisation, et à mettre au point des programmes d'évaluation environnementale et de droit de l'environnement. Avant de se joindre à l'ONU, Madame Dowdeswell a occupé le poste de sous-ministre adjointe d'Environnement Canada, assumant, entre autres, la responsabilité du Service météorologique et atmosphérique.

Madame Dowdeswell participe activement à de nombreux conseils canadiens et internationaux, à des comités consultatifs et à des commissions. Elle a reçu neuf doctorats honoris causa et elle est aussi récipiendaire de la prestigieuse médaille d’or commémorative de l'Université Charles de Prague.