Beverley Diamond

Passionnée par l’héritage musical des peuples autochtones et par la musique traditionnelle de notre pays, elle recueille et diffuse ce patrimoine par l’enseignement les médias.

Beverley Diamond est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en ethnomusicologie à l’Université Memorial de Terre-Neuve, où elle dirige le Centre d’étude de la musique, des médias et des lieux (MMaP) qu’elle a créé. Elle a été formée à l’Université de Toronto auprès de Miezcyslaw Kolinksi. Avant d’occuper son poste actuel, elle a enseigné aux universités McGill, Queen’s et York et a été professeure invitée à l’Université de Toronto et à l’Université Harvard. Depuis le début des années 1970, elle effectue un important travail auprès des communautés inuites, autochtones et, plus récemment, laponnes en Scandinavie. Elle a également recueilli l’histoire orale de certaines communautés multiculturelles au Canada. Ses publications touchent à l’identité culturelle, à la musicologie chez les femmes, à l’historiographie musicale au Canada, à la modernité autochtone et à la façon dont les technologies audio contribuent à la construction de significations sociales. Elle est coauteure de Visions of Sound (1994) et coéditrice de Canadian Music: Issues of Hegemony and Identity (1994), de Music and Gender (2000) et de Post-Colonial Distances: Popular Music in Canada and Australia (2008). Son livre Native American Music of Eastern North America (2008) fait partie de la série sur les musiques du monde dirigée par les Presses de l’Université Oxford. En 2008, elle a été nommée à la Société royale du Canada.