Ayden Scheim

Boursiers
2014
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Épidémiologie sociale
Affiliation actuelle:
Université de Californie, San Diego
Région:

Il étudie les répercussions de la marginalisation sur la santé des personnes transgenres afin de mieux intervenir aux niveaux social et politique.

M. Scheim a été, pendant presque 15 ans, un chef de file dans le domaine de la santé des personnes transgenres, ce qui l'a mené ultimement à poursuivre sa recherche de doctorat en épidémiologie sociale. Sa thèse examine les répercussions sur la santé attribuables à l'exclusion sociale et à la discrimination de la population transgenre ainsi que les stratégies afin de mieux évaluer ces phénomènes complexes. Parallèlement, M. Scheim est un cochercheur actif dans le cadre de projets de méthodes mixes liés au service d'injection supervisée et autres services de soins de santé pour les personnes marginalisées consommatrices de drogues, à l'évaluation du sexe et du genre dans les enquêtes sanitaires auprès de la population et à la santé sexuelle des personnes transgenres.

Il a été clairement démontré que la stigmatisation et la discrimination ont des effets préjudiciables sur la santé des populations marginalisées. Toutefois, l'évaluation de la discrimination n'est pas simple. Il s'agit d'un concept multidimensionnel qui peut inclure l'anticipation d'un traitement inéquitable, l'expérience d'affronts interpersonnels subtils ainsi que des gestes de discrimination passibles d'actions en justice en vertu des lois sur les droits de la personne. Par ailleurs, la théorie de l'intersectionnalité suggère que les personnes qui adoptent de multiples positions ou identités sociales marginalisées peuvent être incapables de démêler les bases sur lesquelles elles font l'objet de discrimination, comme cela est souvent requis dans le cadre d'enquêtes. Ainsi, l'objectif principal de la recherche doctorale de M. Scheim est de concevoir et de valider une mesure de discrimination intersectionnelle et multidimensionnelle à utiliser dans le cadre d'enquêtes sanitaires auprès de la population. Le deuxième objectif vise à se concentrer sur les manifestations et les répercussions précises de la discrimination au sein de la population transgenre en Ontario. Malgré une acceptation croissante de leur statut et la protection des droits de la personne, les transgenres canadiens continuent de faire l'objet d'une discrimination et d'une exclusion sociale importantes. Par conséquent, ils sont vulnérables à des effets néfastes sur leur santé comparativement à la population non transgenre, y compris le VIH et une consommation de drogues problématique. En s'appuyant sur des données approfondies provenant d'une enquête dans le cadre du projet Trans PULSE, M. Scheim vise à définir les processus adaptables de l'exclusion sociale pouvant contribuer à ces résultats afin d'élaborer des stratégies dans le but d'une intervention sociale et politique.

Ayden Scheim est un boursier postdoctoral des Instituts de recherche en santé du Canada auprès de la division des maladies infectieuses et de la santé publique mondiale de l’Université de Californie, à San Diego, ainsi que directeur de recherche à l’International Centre for Science in Drug Policy. En 2017, il a obtenu son doctorat en épidémiologie et biostatistique de l’Université Western, à London, en Ontario, où il a bénéficié d’une bourse de la Fondation Pierre Elliott Trudeau et d'une bourse d'études supérieures du Canada Vanier. Ayden s’intéresse aux impacts des contextes sociaux, des politiques publiques et des soins de santé sur la santé des populations stigmatisées. Son programme de recherche comprend notamment une recherche sur le plan national et international axée sur la participation des collectivités auprès des transgenres et des consommateurs de drogues.   

Sa recherche doctorale a examiné les répercussions de la discrimination sur les comportements liés à la santé parmi la population transgenre en Ontario, au Canada. Cela lui a permis de concevoir une mesure de discrimination intersectionnelle en recherche sur la santé de la population. Ayden mène actuellement une évaluation scientifique des services de consommation supervisée qui sont intégrés dans les organismes de santé communautaires à Toronto, au Canada. Par ailleurs, il conçoit une recherche sur la santé mentale de la population transgenre dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.