William Tayeebwa

Boursiers
2008
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Professeur adjoint, Communication et journalisme, Université de Makerere, Ouganda
Région:

Professeur adjoint, Communication et journalisme, Université de Makerere, Ouganda

William Tayeebwa est titulaire d'un doctorat en communication de l'Université Concordia. Il est professeur en journalisme et en communication à l'Université Makerere, en Ouganda. Il reprendra également du service au bureau de recherche et de formation de la Uganda Media Development Foundation (UMDF). Cette fondation est une organisation non gouvernementale qui dirige des ateliers de formation à travers l'Ouganda ciblant les travailleurs de l'information qui, plus souvent qu'autrement, ne possèdent pas la formation académique en journalisme officielle. Par ailleurs, M. Tayeebwa continuera de commenter de façon régulière pour la presse nationale et internationale les enjeux touchant le continent africain. Il continuera également d'agir à titre de conseiller en communication et en médias pour des agences régionales, nationales et internationales sur des sujets aussi variés que le changement social en santé et en agriculture, en environnement et en énergie, en matière de paix et de conflits.  

Expérience à titre de boursier Trudeau

En plus de m'offrir une stabilité financière exceptionnelle lors de mes études doctorales, la bourse d'études de la Fondation Trudeau a, sans contredit, accéléré ma carrière académique et ma croissance professionnelle. Au sein de la communauté Trudeau, j'ai créé des liens professionnels avec d’autres boursiers quant à un programme de recherche conjoint et à des projets d'études sur le continent africain. Certaines recherches avec des boursiers feront l'objet de publications académiques dans un avenir rapproché.

Hors de la communauté Trudeau, l’indemnité de voyage et réseautage m'a permis d’assister à des conférences à l'été 2008 et 2009 en Suède, au Danemark, à Cuba et au Mexique, où j'ai créé des réseaux professionnels qui continuent de mener à des projets à venir. Au cours de l'été 2008, j'ai également passé quelques temps au sein d'instituts internationaux de recherche sur la paix en Suède et en Norvège. J'y ai rencontré des professionnels qui ont façonné mon projet de recherche de doctorat. Certains de ces liens ont mené à un projet conjoint sur lequel je travaille avec des collègues de l'Institute for War and Peace Reporting (IWPR) de la Hollande, de pair avec le Salzburg Global Seminar d'Autriche et la Cour pénale internationale de La Haye. Ce projet consiste au démarrage d'un programme de formation destiné aux journalistes en justice internationale et en consolidation de la paix en Afrique de l'Est.

Plus particulièrement, le financement de la Fondation Trudeau m'a permis de mener une recherche approfondie sur les médias en matière de consolidation de la paix au Burundi et en Ouganda, deux pays à la violence systémique. En plus des publications, les résultats de ma recherche pourraient alimenter un programme de formation auprès d'institutions journalistiques en Afrique.