Stephen Owen

Ancien ministre fédéral des Affaires étrangères, sous-procureur général de la Colombie-Britannique et vice-recteur à l’Université de la Colombie-Britannique, il a conseillé des institutions du monde entier sur la gouvernance et la résolution de conflits.

Stephen Owen détient un baccalauréat en droit de l’Université de la Colombie-Britannique, une maîtrise en droit de l’Université de Londres et un MBA de l’Université de Genève.            

Avant son élection au parlement (caucus libéral), M. Owen a été professeur de droit et de politique publique David-Lam, ainsi que directeur de l’Institut pour la résolution de conflits, à l’Université de Victoria. Il a par ailleurs été commissaire et vice-président de la Commission du droit du Canada, sous-procureur général, commissaire des ressources et de l’environnement, ombudsman et directeur exécutif de la Société des services juridiques de la Colombie-Britannique ainsi qu’avocat.  

Le parcours professionnel de M. Owen a connu un revirement quand on lui a demandé de se présenter comme candidat au parlement. Il a été élu pour la première fois en novembre 2000, puis réélu en juin 2004 et janvier 2006. Au gouvernement, M. Owen a été secrétaire parlementaire du ministre de la Justice, secrétaire d’État (Affaires indiennes et du Nord canadien), ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, receveur général du Canada, ministre de la Diversification de l’économie de l’Ouest canadien et ministre d’État (Sport). Il a renoncé à son siège le 27 juillet 2007 pour accepter un poste à l’Université de la Colombie-Britannique. 

De 2007 à 2012, M. Owen a occupé le poste de vice-président des relations externes, juridiques et communautaires de l’Université de la Colombie-Britannique. Il y était responsable, entre autres, des relations gouvernementales, des consultations juridiques, des affaires publiques, des communications, de l’engagement communautaire, du campus Robson Square, de l’initiative Learning Exchange, ainsi que des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010.            

M. Owen a agi comme conseiller auprès de plusieurs institutions gouvernementales et internationales dans les Amériques, en Asie, en Afrique et en Europe de l’Est, notamment pour des questions liées aux droits de la personne, à la gouvernance, à la résolution de conflits et à la durabilité environnementale. Il a enquêté sur les tueries des forces de sécurité en Afrique du Sud (pendant l’apartheid), en Irlande du Nord, à Gibraltar, en Somalie, au Kosovo et au Cambodge. En 2001, il a reçu le Prix d’excellence John-Tait remis par l’Association du Barreau canadien.