Sébastien Jodoin

Boursiers
2011
Mentor(s): 
Affiliation actuelle:
Professeur adjoint, Faculté de droit, Université McGill
Région:

Sébastien est professeur adjoint à la Faculté de droit de l'Université McGill.

Projet de recherche

Un changement de climat pour les forêts, les normes et les droits : les processus juridiques transnationaux dans la phase préparatoire mondiale de la REDD+

Dans sa recherche doctorale, Sébastien Jodoin étudie les processus juridiques transnationaux qui sous-tendent le développement et la mise en oeuvre d’un nouveau mécanisme mondial de finance et de politique publique qui vise à réduire les émissions de carbone provenant de la déforestation et de la dégradation des forêts dans les pays en développement (connu sous l’acroyme REDD+). Depuis 2007, près de 50 pays en Asie, en Afrique et en Amérique latine ont entrepris des processus de réforme juridique, institutionnelle et politique afin de mettre en oeuvre ce mécanisme au niveau national. À cet effet, les pays en développement ont reçu l’appui d’une grande variété d’acteurs au niveau multilatéral, bilatéral et non gouvernemental, lesquels ont fourni une assistance matérielle, généré des connaissances et développé des règles. Ces efforts transnationaux ont mené à la création, l’interprétation et l’application de normes juridiques associées avec la mise en oeuvre de REDD+ en ce qui concerne notamment l’autorité juridique de gérer les stocks de carbone, la reconnaissance et la protection des droits des populations autochtones et dépendantes de la forêt et la propriété et la vente du carbone. Grâce à des entrevues avec plus de 80 acteurs qui travaillent sur la REDD+ autour du monde, sa thèse fournit une étude détaillée de l’émergence et l’évolution de normes juridiques au sein des processus multilatéraux, bilatéraux et privés et leur influence sur les pratiques juridiques en Tanzanie et en Indonésie.

Sébastien Jodoin a été un boursier de la Fondation Trudeau de 2011 à 2014. Il est actuellement un Professeur adjoint à la Faculté de droit de l’Université McGill, où il est un membre du Centre Paul-André Crépeau pour le droit privé et comparé. Sa recherche vise à comprendre le droit dans le contexte de sa relation avec les processus de changement politique et social, les mutations de la gouvernance publique et privée et les forces multiples associées à la mondialisation. Sébastien a précédemment travaillé au Centre de droit international du développement durable, au Centre canadien pour la justice internationale, à la section canadienne d’Amnistie internationale et aux Tribunaux pénaux internationaux des Nations Unies pour le Rwanda et l’Ex-Yougoslavie. Il détient un Ph.D. en études de l’environnement de l’Université Yale, un M.Phil. en relations internationales de l’Université de Cambridge, un LL.M. en droit international de la London School of Economics et un B.C.L. et LL.B. de l’Université McGill. En plus de sa bourse doctorale de la Fondation Trudeau, Sébastien s’est vu octroyé plusieurs honneurs et bourses, notamment le Prix du chercheur public de l’année 2012 de l’École des études supérieures de l’Université Yale, une bourse du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et une bourse en droit d’intérêt public de la Fondation du droit de l’Ontario