Samuel Spiegel

Boursiers
2006
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Professeur adjoint en développement international, Université d'Edinburgh, Écosse
Région:

Professeur adjoint en développement international, Université d'Edinburgh, Écosse

Écologie politique de la ruée vers l'or dans le monde : pauvreté et développement dans les collectivités minières africaines

Le monde assiste actuellement à une ruée vers l'or sans précédent et jusqu'à 30 millions de gens tirent leurs moyens de subsistance de l'extraction d'or à petite échelle. Dans ce projet de recherche, M. Spiegel entreprend un examen empirique et théorique du phénomène et des défis sociaux, politiques et écologiques qui y sont liés. En combinant des travaux sur le terrain en Afrique et une analyse des débats de politique internationale, ce projet adopte une perspective « capacités humaines » pour constater comment les intervenants locaux et internationaux peuvent mieux conjuguer leurs efforts en vue de combattre la pauvreté et de protéger l'environnement.

Samuel Spiegel a déjà tout un bilan d'universitaire aguerri et de militant de la cause socioécologique. Il a déjà à son compte plusieurs articles avec révision par les pairs dans des revues scientifiques de renom et dans des rapports de l'ONU. De concert avec les organismes canadiens d'aide au développement et les organismes onusiens, il a travaillé aux dossiers du développement en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

En 2005, son travail à l'ONU l'a conduit au Zimbabwe où il a réalisé un projet pilote sur la gestion de l'environnement dans les collectivités minières artisanales. Les liens d'amitié qu'il a noué avec un groupe de travailleuses des mines ont fait naître un dialogue sur les gens, les écosystèmes, les économies et la gouvernance. De ce travail collectif sont issus des programmes d'éducation communautaire et un ensemble de recommandations en politique environnementale qu'étudie maintenant le gouvernement. Ses voyages l'ont amené à explorer la diversité du savoir dans le monde et les liens unissant des sociétés que séparent des océans.

Au moment même où le monde vit une ruée vers l'or sans précédent, des millions de mineurs pauvres des pays en développement tirent de maigres moyens de subsistance de méthodes toxiques d'extraction de l'or. Sam tâche à la fois de combattre les répercussions environnementales d'une extraction qui se répand de plus en plus et de contribuer au bien-être des mineurs et de leur famille. Travaillant sur le terrain en Tanzanie, au Zimbabwe et au Mozambique, il répertorie les messages locaux, les histoires et les réalisations locales pouvant servir de guide à la politique publique et de modèle au renforcement des capacités. Il étudie comment, pour une transformation sociale durable dans un tel milieu, il faut une compréhension d'ensemble des phénomènes politiques, économiques et écologiques. Il veut porter à la conscience de l'humanité les expériences des collectivités qui aideront, espère-t-il, à s'attaquer aux problèmes de justice sociale et de droits de la personne.