Ryan Tonkin

Boursiers
2017
Programme d'étude:
Philosophie
Affiliation actuelle:
Université de Victoria
Région:

Ryan Tonkin (philosophie, Université de Victoria) examine les arguments philosophiques et juridiques des propositions de réforme fiscale visant l’allégement des inégalités de revenu dans le contexte démocratique et multiculturel du Canada.

Projet de recherche

Démocratiser la justice distributive : la raison publique et le droit fiscal 

Au Canada, l’inégalité des revenus atteint des niveaux historiques et constitue l’un des enjeux les plus préoccupants. Or, le droit fiscal est l’outil le plus important permettant d’atteindre une distribution équitable des avantages et des inconvénients de la coopération sociale. C’est donc dire qu’une fonction importante du système de taxation au Canada est la mise en œuvre d’une justice distributive telle que la société le conçoit. Mais, le Canada étant une nation diversifiée tant du point de vue multiculturel qu’idéologique, il existe un large éventail de points de vue raisonnables mais conflictuels sur ce qu’est réellement la justice distributive.

La doctrine de la raison publique s’est développée en réponse à ce désaccord raisonnable. Elle avance que, dans certains contextes, la légitimité des gestes d’un état ne peut dépendre d’une interprétation trop restrictive de la vérité. La légitimité politique exige autre chose, soit une justification acceptable aux yeux des gens affectés. Le projet de doctorat de Ryan vise à inscrire la nécessité de la raison publique dans le domaine du droit et des politiques fiscales. Il est d’avis qu’une approche aux politiques fiscales fondée sur la raison publique promet de fournir des points de vue novateurs et une base solide pour améliorer les injustices actuelles.  

Ryan Tonkin est un ardent défenseur du changement social. Depuis dix ans, il met à profit son expérience de jeune de la rue et son éducation formelle afin d’améliorer les vies de personnes confrontées à des obstacles de tous genres. Ryan détient un baccalauréat et une maîtrise en philosophie de l’Université de Victoria et un doctorat en jurisprudence (J.D.) de la Faculté de droit de Harvard.

Son objectif est toujours de transformer la politique sociale. Il a développé une approche analytique d’évaluation pour un tribunal de la santé mentale innovateur à Boston, rédigé des recommandations visant une réforme législative en Sierra Leone et, évalué les bénéfices communautaires de plusieurs hôpitaux américains dans le cadre du Affordable Care Act. En Colombie-Britannique, ses efforts ont porté principalement sur la défense des droits des personnes pauvres, notamment celles souffrant d’incapacités liées à la santé mentale et celles à risque du sans-abrisme. Récemment, cet intérêt l’a mené à identifier des initiatives peu coûteuses à retombées importantes qui utilisent les ressources communautaires pour faciliter la coopération sociale. Par exemple, en tant que titulaire d’une bourse d’études du Public Service Venture Fund, il a créé le projet Federal Disability Advocacy dont l’objectif était de former des personnes pauvres souffrant d’incapacités à s’entraider, recouvrant ainsi des centaines de milliers de dollars en remboursements et prestations continues.

Ryan est actuellement directeur du groupe, Justice as Fairness Society, un groupe de défense des droits basé sur la sensibilisation. Il offre aussi de l’éducation juridique publique au plus grand refuge pour sans-abri de l’île de Vancouver. Son travail auprès des personnes souffrant d’incapacités l’a mené à s’impliquer auprès de l’organisme Fighting for Fairness où ses efforts visent une réforme du crédit d’impôt pour personnes handicapées. Son travail auprès des sans-abri l’a également mené à devenir administrateur de Homeless Partners, une plateforme en ligne qui vise à créer des contacts entre les sans-abris les donateurs, en plus d’aider des réfugiés syriens.