Ronald Rudin

Historien, il se distingue par son innovation constante à combiner divers médias et technologies (livres, films, Internet, GPS) pour raconter le passé.

Ronald Rudin effectue des recherches sur les enjeux touchant à l’histoire culturelle et environnementale au Canada. Pour le volet culturel, il explore les façons de représenter le passé au moyen d’outils tels que les événements commémoratifs, les monuments ou la création artistique. Quels faits du passé sont retenus pour les représentations publiques, et comment les présente-t-on? À cet égard, il dirige actuellement le projet Histoires retrouvées qui reprend des faits peu connus de l’histoire du Canada et les transforme en œuvres d’art public, puis les documente à l’aide de courts métrages documentaires. M. Rudin s’intéresse particulièrement à la façon dont les Acadiens, les francophones du Canada atlantique, représentent leur passé, notamment en ce qui a trait aux aspects environnementaux qu’ils voient comme un reflet de leur identité.

Projet(s) de recherche

Cette préoccupation se reflète dans son livre Remembering and Forgetting in Acadie: A Historian's Journey through Public Memory (et dans le site Web connexe, rememberingacadie.concordia.ca), gagnant du prix littéraire National Council on Public History (États-Unis, 2010) et du premier prix en histoire publique de la Société historique du Canada (2011). Ce projet, qui est une réflexion sur la relation des Acadiens et de leurs voisins avec le passé, a également mené à la création du film documentaire Life After Île Ste-Croix, réalisé par Leo Aristimuño et distribué par l'Office national du film du Canada. M. Rudin est aussi producteur de Remembering a Memory/Mémoire d'un souvenir, un documentaire qui porte sur la croix celtique de Grosse-Île et qui jette un regard sur le souvenir, au Québec, de la grande famine d'Irlande des années 1840. Le film est disponible en ligne à memoiredunsouvenir.concordia.ca et a été mené en collaboration avec le réalisateur Robert McMahon.
 
L'intérêt de M. Rudin pour le souvenir public de l'histoire des Acadiens se reflète dans ses projets de recherche actuels qui s'articulent entre l'histoire publique, culturelle et environnementale et explorent l'histoire du parc national Kouchibouguac au Nouveau-Brunswick, où plus de 200 familles (pour la plupart acadiennes) ont dû être expropriées lors de sa création en 1969.

Ronald Rudin est titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat de l'Université York et est professeur d'histoire à l'Université Concordia. Sa recherche porte sur l'histoire économique, sociale, intellectuelle et culturelle du Canada français.

Il est Membre de la Société royale du Canada depuis 2009, il a été directeur du Département d'histoire et lauréat d'un prix de recherche de l'Université Concordia. Il était également le responsable universitaire du Congrès des sciences humaines qui a eu lieu à l'Université Concordia en 2010. En 2013, il a accepté la co-direction du Centre d'histoire orale et de récits numérisés de l'Université Concordia.

Il est aussi auteur de six livres, producteur de deux films documentaires et s'intéresse à la façon dont le grand public arrive à comprendre le passé.