René Provost

Le professeur René Provost enseigne et poursuit ses recherches dans le domaine du droit international public, du droit international en matière de droits de la personne, du droit international humanitaire, de la théorie du droit et de l’anthropologie juridique

Professeur René Provost se spécialise dans le domaine de la justice internationale, y compris le rôle de la Cour pénale internationale et d'autres institutions judiciaires internationales, régionales et nationales. Il s'intéresse par ailleurs à la protection des victimes de la guerre par le droit international humanitaire et le droit international des droits de la personne. Enfin, il explore les implications d'une vision pluraliste du droit dans ces domaines, surtout quant à l'efficacité du droit international pour influencer la pratique des groupes armés non-étatiques.

Projet Trudeau

La justice insurgée : l’administration de la justice par les groupes armés non étatiques en temps de guerre

Objectifs du projet

Faire évoluer la discussion hors des sentiers battus afin de poser la difficile question à savoir s’il existe des conditions suivant lesquelles il pourrait être légitime pour un groupe armé non étatique de faire appliquer la justice par la création de tribunaux insurgés. Le projet recueillera et analysera les pratiques des tribunaux non étatiques dans différents conflits et détaillera les conséquences, au plan juridique et politique, de la tentative de faire respecter la justice et l’équité lors de ces procédures. Ultimement, le projet vise à promouvoir le dialogue public et intellectuel qui soutiendra l’innovation politique en matière de justice insurgée. En savoir plus.

René Provost est professeur titulaire en droit à l’Université McGill, se spécialisant dans les domaines du droit international des droits de la personne, du droit humanitaire et de la théorie du droit. Il est diplômé de l’Université de Montréal (LL.B.), de l’Université de la Californie à Berkeley (LL.M.) et de l’Université d’Oxford (D.Phil.), et a servi comme auxiliaire juridique de l’honorable juge Claire l’Heureux-Dubé de la Cour suprême du Canada en 1989-1990. Après avoir enseigné le droit international à Lehigh University en Pennsylvanie en 1991, il s’est joint en 1994 à la Faculté de droit de l’Université McGill, où il a été vice-doyen de 2001 à 2003. De 2005 à 2010, il était le directeur fondateur du Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique de l’Université McGill.

Il est notamment l’auteur de International Human Rights and Humanitarian Law (Cambridge University Press, 2002), l’éditeur de State Responsiblity in International Law (Ashgate- Dartmouth, 2002), Mapping the Legal Boundaries of Belonging: Religion and Multiculturalism from Israel to Canada (Oxford University Press, 2015), et coéditeur du International Law Chiefly as Applied and Interpreted in Canada, 7e éd. (Emond Montgomery, 2014), Confronting Genocide (Springer Verlag, 2011), Dialogues on Human Rights and Legal Pluralism (Springer Verlag, 2013). Il termine présentement le Projet de jurisprudence centaure, un projet collectif interdisciplinaire sous sa direction et portant sur l’interaction du droit et de la culture devant les institutions juridiques.