Pierre-Hugues Verdier

Boursiers
2006
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Professeur E. James Kelly, Jr. - Class of 1965 à l’Université de Virginie et professeur invité Nomura en systèmes financiers internationaux à la Harvard Law School, printemps 2017
Région:

Pierre-Hugues est professeur invité Nomura en systèmes financiers internationaux à la Harvard Law School, printemps 2017

Pierre-Hugues Verdier est professeur E. James Kelly, Jr. - Class of 1965 à l’Université de Virginie et professeur invité Nomura en systèmes financiers internationaux à la Harvard Law School, printemps 2017. Il se spécialise en droit international, en réglementation des marchés financiers et en relations économiques internationales. Il a auparavant occupé le poste d’adjoint juridique du juge Charles Gonthier de la Cour suprême du Canada et a été avocat au sein du cabinet Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP de New York. Au cours de ses études doctorales à l’Université Harvard, il a fait partie du Weatherhead Center for International Affairs et enseigné à la Faculté de droit de l’Université de Boston. Il détient également un double baccalauréat en droit civil et common law de l’Université McGill et est l’un de cinq Canadiens à détenir le diplôme de l’Académie de droit international de La Haye, avec spécialisation en droit international public.

Expérience à titre de boursier Trudeau

Depuis ses débuts, il y a seulement quelques années, la Fondation Trudeau a su créer une communauté dynamique d’universitaires, de décideurs et d’artistes qui ont tous à cœur d’animer un débat de haut niveau dans l’espace public canadien. Le Programme de bourses de la Fondation n’aide pas seulement les étudiants de doctorat sur le plan financier, mais il facilite d’abord et avant tout leur participation à cette communauté d’idées qui cherche à surmonter les obstacles qui existent à la fois au sein des milieux universitaire, et entre celui de la recherche et des politiques publiques. En tant qu’avocat, j’ai énormément profité des nombreuses discussions auxquelles j’ai pu participer avec les philosophes, les économistes, les historiens et les scientifiques qui ont des liens avec la Fondation, le tout dans un milieu intellectuel à la fois rigoureux et amical. Grâce à l’importance qu’accorde la Fondation à la diffusion des idées, j’ai eu l’occasion de faire de nombreux voyages, de présenter et publier mes recherches à l’étranger et d’établir ainsi plusieurs réseaux de contacts dans mes champs de spécialisation. La bourse a donc joué un rôle clé dans l’évolution de ma carrière, en facilitant ma transition d’avocat en pratique privée à participant actif et impliqué dans d’importants débats portant sur le droit international et la gestion économique mondiale. Bref, je considère qu’avoir été associé à la Fondation pendant les trois ans qui viennent de s’écouler a représenté pour moi à la fois un honneur et un très grand privilège.