Mike Ananny

Boursiers
2006
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Professeur adjoint, École de communication et journalisme, Université de la Californie du Sud, Annenberg
Région:

Mike est professeur adjoint à École de communication et journalisme de l'Université de la Californie du Sud, Annenberg. Il a travaillé auprès des compagnies LEGO, Mattel et Nortel Networks, à la transposition des concepts et prototypes de recherche en nouveaux produits ou services.

Mike Ananny a terminé un doctorat en communication à l’Université Stanford. Sa thèse portait sur la relation entre les réseaux de technologie numérique, les pratiques journalistiques et la liberté de presse. En 2010, il poursuivit ses recherches, à titre de boursier postdoctoral, chez Microsoft Research, à Cambridge (Massachusetts). De plus, au cours de l’année universitaire 2010-2011, il a été boursier au Centre Berkman sur l’Internet et la société (Berkman Center for Internet & Society), à l’Université Harvard. Avant d’aller à Stanford, M. Ananny était membre fondateur de Media Lab Europe (partenaire européen du Laboratoire médias du MIT), où il a travaillé sur les technologies d’apprentissage informel. Il détient un baccalauréat spécialisé en sciences, décerné par l’Université de Toronto (majeures en informatique et en biologie humaine). Pendant ses études de premier cycle, il a été un des membres fondateurs de l’entreprise Expresto Software Corporation (vendue en 2002). M. Ananny détient également une maîtrise en arts et sciences des médias, décernée par le Laboratoire médias du MIT, où il a travaillé sur les logiciels intégrés d’agents conversationnels et sur les jouets technologiques visant l’apprentissage des langues chez les enfants. Il a travaillé auprès des compagnies LEGO, Mattel et Nortel Networks, à la transposition des concepts et prototypes de recherche en nouveaux produits ou services.

Expérience à titre de boursier Trudeau

Ce sont ses gens qui font de la Fondation Trudeau ce qu’elle est. J’ai été extrêmement chanceux d’avoir pu apprendre auprès d’eux comment aborder d’importants problèmes avec humilité, compassion, humour et un intellect rigoureux. La Fondation a été pour moi comme une seconde demeure (fait important pour un Canadien qui réside aux États-Unis), ce qui m’a permis de garder des liens avec le Canada et ses enjeux. J’ai renforcé mes relations (intellectuelles, personnelles et culturelles) avec les gens, les discussions et les idées qui font du Canada un pays unique et foncièrement important dans les débats internationaux de tous genres. Ce sont de véritables relations à vie que j’ai établies à la Fondation ; elles me servent de prismes pour mieux voir le monde et, plus fondamentalement, de modèles qui montrent à quel point la contribution de personnes lucides et attentionnées peut profiter aux communautés. C’est un grand privilège de faire partie de la Fondation et je lui suis profondément reconnaissant pour sa générosité et pour son influence sur ma façon de comprendre le Canada et le monde.