Matthew Gordner

Boursiers
2012
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Doctorat en science politique
Affiliation actuelle:
Université de Toronto
Région:

Il analyse l'habilitation des jeunes, la politique de l'autoritarisme et la démocratisation en Tunisie.

L'habilitation des jeunes, la politique de l'autoritarisme et la démocratisation en Tunisie : une économie politique et une approche régionaliste

Matthew Gordner (science politique, Université de Toronto) étudie les politiques de la démocratisation et de l'autoritarisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Sa thèse examine la politique de la jeunesse, les protestations et l'activisme, les mouvements sociaux et la formation de la société civile en Tunisie avant et après le printemps arabe. En examinant la « révolution du jasmin » d'un point de vue institutionnaliste historique et depuis une économie politique, M. Gordner accorde une attention particulière aux liens entre la structure et l'organisme au cours de l'histoire postcoloniale de longue durée en Tunisie ainsi que leurs contributions à l'héritage de l'autoritarisme, à la formation des classes et aux disparités régionales qui permettent ou empêchent actuellement l'habilitation et la participation politique des jeunes en Tunisie.

Matthew Gordner (science politique, Université de Toronto) étudie les politiques de la démocratisation et de l'autoritarisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Sa thèse examine la politique de la jeunesse, les protestations et l'activisme, les mouvements sociaux et la formation de la société civile en Tunisie avant et après le printemps arabe.

Avant d'entamer ses études à l'Université de Toronto, M. Gordner a été lauréat de la Dorot Foundation, où il a effectué des recherches sur l'État palestinien et les droits de l'homme sous l'occupation israélienne. Il est actuellement lauréat de l'American Political Science Association (APSA) « Middle East and North Africa (MENA) Civil Society », où il examine le lien entre les modes formels et informels des organismes politiques. En faisant avancer la jeunesse comme catégorie analytique avec des implications dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord en ce qui concerne la démocratisation et la radicalisation, la recherche de M. Gordner démontre les interstices au sein desquels les jeunes trouvent une expression politique malgré leur privation et marginalisation des droits politiques, sociaux et économiques.

M. Gordner est titulaire d'un baccalauréat en philosophie et en science politique de l'Université York, d'une maîtrise (avec mention bien) en histoire du Moyen-Orient de l'Université de Tel Aviv et d'une maîtrise en science politique de l'Université de l'Alberta. Il a également travaillé auprès du Consultancy Africa Intelligence, et est fondateur et directeur de l'organisme sans but lucratif The Peace by Piece Initiative. Ce dernier vise à initier et à faire la promotion du dialogue entourant des questions politiques de nature délicate ayant une portée locale et mondiale. Plusieurs prix et bourses d'études lui ont été décernés en reconnaissance de son leadership universitaire et communautaire, y compris la bourse Reine Elizabeth II (au niveau de la maîtrise), la bourse Graduate Student Alberta Heritage, le Prix de la citoyenneté du gouvernement de l'Alberta, la bourse de recherche des cycles supérieurs Ranjit Kumar, le Prix d'excellence, bourse des cycles supérieurs de l'Association des anciens élèves de l'Université de Toronto ainsi qu'une bourse de recherche de l'American Political Science Association Middle East and North Africa Civil Society. M. Gordner habite actuellement à Tunis, en Tunisie.

Expérience à titre de boursier Trudeau

J'ai obtenu une bourse de la Fondation Trudeau lorsque j'ai entamé ma première année du programme de doctorat de l'Université de Toronto. Cette bourse m'a permis de voyager énormément au début de mon programme d'études et a largement contribué à me faire prendre connaissance des contextes locaux et des contacts, lesquels se sont avérés inestimables dans le cadre du caractère exhaustif et de la portée de ma recherche. Au cours de la durée de la bourse, j'ai également pu organiser et assister à plusieurs conférences, ateliers et événements au Canada, aux États-Unis, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Ceux-ci ont enrichi mes travaux universitaires et associatifs. Cela a été très inspirant de rencontrer fréquemment la cohorte de boursiers 2012 de la Fondation Trudeau (ainsi que d'autres boursiers, mentors et lauréats) lors d'événements de celle-ci. M. Avrim Lazar, mon mentor de la Fondation Trudeau, a été d'une aide incroyable tout au long du processus; il m'a toujours soutenu et fourni des conseils forts appréciés.

L'un des aspects les plus marquants de la Fondation Trudeau est que celle-ci offre aux boursiers l'occasion de s'épanouir sur le plan personnel et professionnel. Les événements de la Fondation, notamment l'Institut d'été, s'avèrent des moments propices au perfectionnement professionnel et au développement personnel, à l'apprentissage et à la réflexion. De plus, ces événements favorisent des discussions, des débats et des dialogues rigoureux et constructifs au sein d'un groupe diversifié de gens fascinants, créatifs, engagés et dévoués provenant des secteurs privé, public et universitaire. Il est remarquable d'admirer la culture de collaboration, l'échange d'idées innovatrices et les relations solides qui se sont tissées au sein de la communauté, et d'avoir le privilège de prendre part à tout cela. La bourse a été véritablement formatrice dans sa capacité à me présenter à des réseaux d'amis et de collègues qui partagent des préoccupations communes au sujet de l'orientation des questions politiques et sociales urgentes auxquelles nous devons faire face en tant que Canadiens et citoyens du monde.