Marina Sharpe

Boursiers
2011
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Chercheuse invitée, Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique
Affiliation actuelle:
Université McGill
Région:

Marina s'interroge sur l'efficacité du régime africain des droits de la personne pour protéger les réfugiés

Marina Sharpe est une experte en droit international en matière de droits de la personne et en droit des réfugiés, plus particulièrement dans le contexte africain. Ses travaux portent notamment sur le cadre juridique régional pour la protection des réfugiés en Afrique. La vaste majorité des réfugiés fuient vers les pays voisins, et Marina a une compréhension hors pair des lois qui encadrent leurs mouvements d’un État africain à l’autre.

Marina Sharpe est chercheuse invitée et ancienne lauréate postdoctorale Arnold et Blema Steinberg sur les politiques et le droit des migrations internationales au Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique à la Faculté de droit de l'Université McGill. Elle est également directrice de recherche à Global Canada. Mme Sharpe a complété son doctorat en droit à l'Université d'Oxford. Sa thèse, supervisée par le professeur Guy Goodwin Gill, portait sur la protection des réfugiées en Afrique et sera publiée par les Presses de l’Université d’Oxford en 2018. Elle a été admise au Barreau de New York et de l'Angleterre et du pays de Galles (the Honorable Society of the Inner Temple). Elle a travaillé pendant deux ans au cabinet Cravath, Swaine & Moore LLP à New York et à Londres. Avant de se joindre à ce cabinet d'avocats, elle a occupé un poste de conseillère juridique pour le Refugee Law Project de l'Université Makerere, à Kampala, en Ouganda. Elle est retournée en Ouganda par la suite à titre de conseillère juridique pour l'organisme International Refugee Rights Initiative. Dr Sharpe travaille régulièrement comme consultante pour plusieurs institutions, dont Amnistie Internationale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR). Elle a cofondé Asylum Access et a siégé à son conseil d’administration durant dix ans. Elle a également offert gratuitement des conseils à divers organismes, dont l’Initiative sur la Convention contre la torture, Freedom Now et le Norwegian Refugee Council. Elle a enseigné à l'University of London ainsi qu'à l'University of Oxford et à celle de Sherbrooke et a été conférencière invitée à plusieurs universités dont Georgetown, Tripoli et Yale. Ses travaux académiques ont été publiés dans plusieurs revues évaluées par des pairs, dans des ouvrages collectifs ainsi que par l'UNHCR. En plus de son doctorat, Mme Sharpe est titulaire d'un diplôme conjoint en droit civil et en common law (B.C.L./LL.B.) de McGill, d'une maîtrise en gestion du développement de la London School of Economics ainsi que d'un baccalauréat en économie et développement international de McGill.