Julie Gagné

Boursiers
2003
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Doctorat en histoire
Affiliation actuelle:
Université Laval et École des Hautes Études en Sciences, Paris, France
Région:

Julie travaille sur la mise en discours filmique de la mémoire traumatique belgo-congolaise

Le « Je me souviens  » du Québec a peut-être porté Julie Gagné sur les traces de la mémoire des peuples, il reste que du Québec qui se souvient de ses origines française au Congo qui se souvient de son passé colonial, il y a tout un monde de différences qu'elle semble aimer et parcourir avec brio, caméra au poing. C'est cette différence qui nourrit le regard et la réflexion de Julie Gagné dès ses premiers contacts avec la réalité congolaise : « Blanche, rassasiée, riche, comment aurais-je pu simplement prétendre parler à ces jeunes Congolais, pourtant de mon âge, mais qui vivent parfois deux jours avec le même repas dans le ventre ? Anastase était là, il tenait l'une de mes caméras tandis que je tenais l'autre. Nous buvions dans la même gourde et nous filmions tous les deux la même scène, mais nos yeux étaient différents. »

Biographie

Après des études de premier cycle en histoire et en journalisme à l'Université Laval, elle fait une maîtrise en histoire de l'Afrique et réalise deux études, l'une sur le journalisme en Mauritanie et l'autre, une étude vidéo, sur « Histoire et mise en discours filmique de la mémoire traumatique belgo-congolaise ».

Le doctorat qu'elle termine en ce moment, en cotutelle à l'Université Laval et à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris, porte sur cette mémoire de la colonisation conçue comme « un fait traumatique global, qui ne s'efface ni de la mémoire ni des rapports politiques et sociaux », à la fois « lieu de partage et de division ».