Johnny Mack

Boursiers
2011
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Doctorat en droit
Affiliation actuelle:
Université de Victoria
Région:

Johnny s'intéresse au renouveau des principes sociopolitiques et juridiques du peuple Nuu-chah-nulth, sur l'île de Vancouver

Compte rendu généalogique du constitutionnalisme et des impératifs politiques chez les Nuu-chah-nulth

La recherche de doctorat de M. Mack explore les moyens qu'emploie une communauté autochtone particulière pour concrétiser son autorité politique et juridique. Il s'intéresse également au maintien, dans cette communauté, d'institutions politico-juridiques saines et fonctionnelles face aux nouvelles pressions, aux changements sociaux et aux nouvelles réalités matérielles. Sa recherche s'appuie sur le fait que bien que les institutions et les pratiques politiques et juridiques des Autochtones soient profondément enracinées dans l'histoire ancienne, elles existent encore de nos jours et sont tout aussi pertinentes qu'elles ne l'étaient à l'arrivée des Européens sur les côtes. Cependant, la recherche de M. Mack démontre que les processus coloniaux ont affaibli ces institutions et décontextualisé les récits traditionnels et théoriques qui les entérinaient. Cela a comme effet de désorienter et de rendre difficile un rétablissement ou un changement adéquant des pratiques sociales et des institutions autochtones de façon à guider et à organiser les relations dans le contexte actuel très différent. Le travail de M. Mack tente de répondre à ce problème en étudiant comment les Nuu-chah-nulth peuvent se réorienter, en termes théoriques et pratiques, par rapport aux récits traditionnels qui les définissent.

Johnny Mack est un Toquaht du conseil tribal de Nuu-chah-nulth. Il a grandi sur une réserve indienne du territoire Nuu-chah-nulth, sur la côte ouest de l'île de Vancouver. M. Mack est candidat au doctorat à l'Université de Victoria (Faculté de droit) où il étudie les traditions juridiques des Autochtones, le constitutionnalisme autochtone, la subjectivité, la théorie du criticisme, la théorie postcoloniale et la pluralité juridique. Dans sa recherche, il étudie comment le cadre des droits et des titres autochtones ainsi que les négociations des traités contemporains au Canada s'appuient sur d'anciennes politiques coloniales en continuant de déposséder les peuples autochtones de leurs terres et en facilitant leur intégration à titre de Canadiens démocratiques et libéraux. Ces aspects de l'histoire politique des Autochtones, en conflit avec les normes libérales de citoyenneté, de démocratie et de propriété, représentent une réduction intentionnelle par rapport aux objectifs d'harmonisation. M. Mack prépare sa thèse sous la direction de MM. James Tully et John Borrows. Son mémoire de maîtrise, présenté en 2009 à la Faculté de droit de l'Université de Victoria, s'intitule « Accroissement des totems et diminution de l'impérialisme ». Il s'agit d'une analyse critique du traité de Maa-nulth (2007), vu comme un moment profondément impérial dans l'histoire du peuple Nuu-chah-nulth.

M. Mack est un ardent défenseur des Autochtones de la côte ouest de l'île de Vancouver. Il s'est impliqué dans la cause tant officiellement, comme analyste des politiques auprès d'associations autochtones, qu'officieusement, comme militant communautaire voué à la création d'un dialogue critique et constructif sur les négociations de traités contemporains.