Jocelyn Létourneau

Il étudie le Québec du XXe siècle et comment ses citoyens en sont venus à se définir.

Jocelyn Létourneau est professeur au département d'histoire, chercheur au Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions (CÉLAT) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et en économie politique du Québec contemporain à l'Université Laval. Boursier du Zentrum für interdisziplinäre Forschung de l'Université de Bielefeld entre 1994 et 1995, il est membre de l'Institute for Advanced Study, à Princeton, au New Jersey, où il a été Fellow entre 1997 et 1998. Élu en 2004 à l'Académie des arts, des sciences et des lettres du Canada, il est diplômé de l'Université Laval et de l'Université de Toronto. Invité maintes fois comme professeur dans des universités étrangères, il siège sur les comités consultatifs de plusieurs revues savantes.
Auteur prolifique, Jocelyn Létourneau a redigé ou dirigé, seul ou en collaboration, plusieurs ouvrages touchant à ses thèmes de prédilection : la production du sens commun au sein des sociétés complexes, les usages de l'histoire dans l'interlocution publique, la conscience historique des jeunes en contexte de mondialisation, la condition identitaire des Québécois, etc. Parmi ses publications, on retiendra en particulier Passer à l'avenir : Histoire, mémoire, identité dans le Québec d'aujourd'hui (2000), qui lui a valu le prix Spirale de l'essai en 2001, et Le Québec, les Québécois : un parcours historique (2004), petit ouvrage dédié au grand public et qui accompagne l'exposition permanente intitulée «Le temps des Québécois», au Musée de la civilisation, à Québec. Il a plus récemment fait paraître Que veulent vraiment les Québécois? Regard sur l'intention nationale au Québec (français), d'hier à aujourd'hui (Boréal, 2006).
Diplômé de l'Université Laval et de l'Université de Toronto, Jocelyn Létourneau dirige actuellement une alliance de recherche universités-communautés qui lui permettra d'amasser quantités de données sur les façons dont les Canadiens interagissent avec le passé et se construisent une identité historique. Il s'investit fréquemment dans les débats publics, intervenant notamment sur les questions délicates et polémiques qui touchent aux rapports liant l'histoire, la mémoire et l'identité dans la (re)construction de la Cité.

  • 5 Mai 2017
    Plusieurs membres de notre communauté participeront aux deux rendez-vous annuels incontournables dans l’agenda des universitaires canadiens : le 85e congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui se déroulera du 8 au 12 mai à l’Université McGill à Montréal sur le thème « Vers de nouveaux sommets », ainsi que le 86e Congrès des sciences humaines qui aura lieu à l’Université Ryerson à Toronto du 27 mai au 2 juin sur le thème « 150 Vers l’avenir».