Jim Judd

Haut fonctionnaire aguerri ayant occupé divers postes critiques au Canada et ailleurs, il a géré plusieurs dossiers stratégiques, y compris en matière de sécurité nationale, de commerce international, de finance et d’industrie.

Jim Judd a travaillé dans le service public pendant plus de 35 ans. En 1973, M. Judd s'est joint au ministère des Affaires étrangères à titre d'agent du service extérieur. Il a été affecté à Caracas (1975-1977) et à Washington (1983-1987) et a occupé plusieurs postes à Ottawa (notamment à titre de secrétaire pour une étude sur l'industrie pétrolière au Canada). En 1987, il était nommé adjoint ministériel principal pour le secrétaire d'État des Affaires étrangères. En 1991, il devenait chef de cabinet pour le président du Conseil privé ainsi que ministre responsable des Affaires constitutionnelles. L'année suivante, il était nommé secrétaire adjoint du Cabinet pour les politiques étrangères et de défense. En 1994, il était affecté au bureau du sous-secrétaire d'État pour les affaires étrangères et, en 1995, il était nommé sous-ministre adjoint aux Services ministériels.

En 1996, il était désigné représentant du Canada pour le G-7 et sous-ministre adjoint pour le commerce international et les affaires économiques au ministère des Finances. En 1998, il était nommé sous-ministre au ministère de la Défense et, en 2002, secrétaire du Conseil du Trésor du Canada et contrôleur général du Canada. En 2004, M. Judd a été nommé directeur du Service canadien du renseignement de sécurité, poste qu'il a occupé jusqu'à sa retraite en 2009. Il continue à être actif dans le domaine des relations nationales et internationales.

Né à Montréal, M. Judd a grandi dans plusieurs régions du Canada et en Europe avant d'étudier à l'Université Carleton, à Ottawa, où il a obtenu un baccalauréat en science politique et une maîtrise en affaires internationales.