Gerard Kennedy

Boursiers
2016
Programme d'étude:
Droit
Affiliation actuelle:
York University
Région:

Gerard Kennedy (droit, Université York) cherche à réformer la procédure civile canadienne afin d’améliorer l’accès à la justice et les relations entre les citoyens au Canada.

Projet de recherche

La justice, l’équité, l’efficacité?: les effets de la réforme de la procédure civile au Canada sur l’accès à la justice et la primauté du droit

Au Canada, le système procédural actuel de litige civil et les problèmes d’accès à la justice qui en découlent ont été qualifiés de certains aspects les moins admirables du système de justice et représentent une menace grave à la primauté du droit. Même si cet enjeu a été reconnu maintes fois, il a fait l’objet de très peu d’études théoriques. De plus, de récentes tentatives de réforme ont seulement récemment été soumises à des analyses empiriques. Le projet de doctorat de Gerard visera à déterminer si les efforts de réforme procédurale récents visant à atteindre un meilleur accès à la justice ont été ou non un succès et examinera quelles leçons théoriques on peut en tirer. En faisant le lien entre la recherche empirique et la doctrine du droit, Gerard identifiera d’autres réformes possibles au système de la procédure civile au Canada dans le but d’améliorer les relations entre Canadiens.

Gerard Kennedy est avocat, chargé de cours en droit et juriste. Ses expériences pratiques l’ont incité à concevoir des initiatives visant à promouvoir l’accès à la justice, dans le but d’améliorer les relations entre Canadiens et d’en faire bénéficier tous les intervenants du système de justice.

Natif de Scarborough, Ontario, Gerard a obtenu un baccalauréat ès arts en études canadiennes (avec grande distinction) de l’Université de Toronto. Il a ensuite obtenu son diplôme de juris doctor à l’Université Queen’s où il a reçu le prix du doyen pour l’étudiant diplômé ayant le mieux réussi à combiner rendement universitaire et implication communautaire.

Gerard a passé beaucoup de temps à étudier et travailler en droit international à l’étranger. Il détient un certificat en droit international public du Centre d’études internationales de Bader et a été stagiaire au Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie à La Haye. Il détient une maîtrise en droit de l’École de droit de Harvard, où il était boursier Frank Knox Memorial. Il a également étudié auprès de nombreux universitaires et spécialistes mondiaux reconnus en droit international et droit procédural.

Même si ses expériences à l’étranger lui ont beaucoup plu, elles ont également renforcé le sentiment que le Canada était son chez-soi. Après avoir terminé un stage à la Cour supérieure de justice de l’Ontario, Gerard a commencé sa carrière d’avocat de litige en pratique privée chez Osler, Hoskin & Harcourt LLP à Toronto, en 2012. Au fil des ans, il y a développé une pratique de litige diversifiée. Sa pratique comprenait également une composante bénévole importante. Dans le cadre de ses mandats bénévoles, il a agi comme intervenant dans des causes constitutionnelles devant la Cour suprême et a contribué à contester la validité des lois criminelles anti-sodomie en Jamaïque. Il a également exercé la fonction d’avocat de service bénévole de façon régulière en Cour supérieure de l’Ontario et en Cour des petites créances. Gerard a été lauréat du Prix pro bono 2016 de Young Advocates' Society pour son implication dans la société. Sa recherche s’appuie sur ses expériences pratiques et se concentre sur les meilleurs moyens d’atteindre une réforme de la justice procédurale au bénéfice de tous les Canadiens.