François Bourque

Boursiers
2010
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Doctorat en épidémiologie et psychiatrie sociale
Affiliation actuelle:
Institut de psychiatrie, King’s College London
Région:

François s’intéresse aux déterminants sociaux de la santé mentale des immigrants et des groupes issus de minorités ethniques.

Étude de méthodes mixtes sur la relation entre l'immigration, le contexte social et la psychose chez les immigrants et les minorités ethniques dans quatre contextes européens : Londres (Royaume-Uni), Amsterdam (Pays-Bas), et Paris (France)

Les données actuelles indiquent que les première et deuxième générations d’immigrants présentent un risque accrû de souffrir de troubles psychotiques. De plus, il semble que le degré de risque varie selon les groupes ethniques et le contexte social. Ma proposition de doctorat cherche à expliquer la relation entre la migration et les troubles psychotiques et à explorer en quoi le contexte social contribue à l’apparition de psychoses parmi les immigrants et les minorités ethniques. Combinée à une vaste étude de l’Union européenne sur l’incidence des troubles psychotiques, cette étude mixte comporte un aspect populationnel qui servira à examiner le risque de psychose parmi les première et deuxième générations de migrants dans quatre pays européens. Une composante qualitative, imbriquée dans l’étude épidémiologique, servira à voir comment l’expérience sociale et le sentiment d’identité et d’inclusion des immigrants peuvent contribuer à l’apparition de troubles psychotiques dans chacun des contextes sociaux étudiés. La convergence de données qualitatives et de données quantitatives donnera sans doute lieu à des perspectives riches et nouvelles sur cet important problème de santé.

Psychiatre certifié depuis 2008, François Bourque a depuis complété une formation complémentaire de clinicien-chercheur de 2 ans en premier épisode psychotique et en psychiatrie transculturelle à l'Université McGill, à titre de boursier du Fonds de recherche en santé Québec. En 2010, on lui décernait une Maîtrise ès sciences pour une thèse portant sur le risque de psychose parmi les immigrants de première et deuxième génération.

Ayant mené de front des études médicales et musicales, François Bourque est détenteur d'un Doctorat en médecine et d'une Maîtrise en musique - profil interprétation du piano - de l'Université Laval, de même que d'un Diplôme d'Études Supérieures en Musique du Conservatoire de Musique de Québec. Toujours actif musicalement, il espère avec ses confrères musiciens et soignants créer des ponts entre le domaine des arts et celui de la santé et contribuer à la lutte au stigma envers la maladie mentale.

Engagé dans le bien-être et la santé des médecins, le docteur  Bourque s'est longuement impliqué dans la Fédération des médecins résidents du Québec à titre de président du Comité du bien-être des résidents. Il s'est engagé à promouvoir une culture médicale plus saine en vue de favoriser la santé des médecins de demain.  En 2007, l'Association canadienne des internes et résidents lui a décerné le Prix Derek Puddester pour sa contribution exceptionnelle au bien-être de ses pairs. Il est actuellement spécialiste consultant au Programme d'aide aux médecins du Québec.

Au cours de sa formation de résidence en psychiatrie, le docteur Bourque a été particulièrement interpellé par les enjeux touchant les immigrants, les autochtones et les jeunes souffrant de psychose, notamment l'exclusion sociale et le stigma. Il s'implique actuellement dans les services de santé mentale auprès des communautés cries et inuit du Nord du Québec. Aussi, il s'est engagé à étudier les déterminants sociaux qui contribuent à l'incidence de la maladie mentale. Ses travaux de maîtrise ont démontré que tant les immigrants de 2e génération que ceux de 1ère génération ont un risque accrû de développer des troubles psychotiques, notamment la schizophrénie. Par ailleurs, ce risque varie considérablement selon l'ethnicité et les sociétés d'accueil, suggérant que l'environnement social joue un rôle déterminant à cet égard.

Le projet doctoral de François Bourque cherche spécifiquement à élucider les liens entre la société, l'ethnicité et la psychose. Il poursuit un doctorat en épidémiologie et en psychiatrie sociale au renommé Institute of Psychiatry (rattaché au Maudsley Hospital) de l'Université King's College London au Royaume-Uni. Il se destine à une carrière académique de clinicien-chercheur et aspire à jeter de la lumière sur les liens complexes entre le monde social et la maladie mentale en vue d'améliorer la santé de nos populations