Emma Swan

Boursiers
2017
Programme d'étude:
Développement international et mondialisation
Affiliation actuelle:
Université d'Ottawa
Région:

Emma Swan (développement international et mondialisation, Université d’Ottawa) s’intéresse à la relation entre la violence, la construction des identités masculines et la consolidation de la paix en situations de conflit.

Projet de recherche

Martyre ou consolidateur de la paix? Une analyse du lien entre les masculinités, la non-violence et la paix

Le projet de doctorat d’Emma cherche à démontrer, par des récits de première bouche et dans le contexte du conflit israélo palestinien, comment l'installation des colonies de peuplement et le néo-colonialisme occidental ont eu une incidence sur l’identité masculine dans le mouvement de résistance palestinien. Emma s’efforce de comprendre pourquoi et comment certains hommes rejettent la résistance armée contre l’occupation israélienne et choisissent plutôt d’utiliser des outils non violents pour bâtir un futur État. Il existe un mouvement considérable – peu reconnu à sa juste valeur – d’hommes palestiniens qui refusent de se souscrire à une idéologie qui accepte l’utilisation d’armes comme moyen de créer une réalité de la paix exempte d’insécurité, de violence et d’occupation. Afin de comprendre le processus de prise de décision de ces hommes, nous devons a) réfléchir à l’expérience différente du genre vécue par les hommes et les femmes de la région, b) comprendre l’étendue de la conceptualisation de la masculinité en matière d’engagement violent et de résistance, c) déterminer quel genre d’espace existe pour les masculinités différentes et pour les hommes qui choisissent la non-violence et la consolidation de la paix comme moyens de promouvoir la dignité et de créer des communautés englobantes.

Spécialiste du genre et du développement, Emma Swan est inscrite au doctorat à l’École de développement international et mondialisation de l’Université d’Ottawa. Sa recherche, appuyée financièrement par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), bourse de doctorat, et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), porte sur les masculinités et la non-violence dans les Territoires palestiniens, notamment la relation entre les diverses manifestations de violence et la construction de l’identité de genre.  

En plus de sa recherche doctorale, Emma s’intéresse au genre et au développement en politique étrangère canadienne, particulièrement à son application dans les États fragiles et touchés par des conflits. 

Avant d’entreprendre son doctorat, Emma a travaillé en partenariat avec ONU Femmes au bureau de l’Asie du Sud à New Delhi. Elle a participé à la rédaction du plan d’action national du gouvernement indien visant à mettre en œuvre la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU sur les femmes, la paix et la sécurité.  

Emma détient une maîtrise en sécurité humaine et consolidation de la paix de l’Université Royal Roads. Sa thèse de maîtrise portait sur le lien entre le genre, la culture et la consolidation de la paix en Palestine. Sa thèse portait sur l’interprétation fondée sur le genre du concept de Sumud – un concept uniquement Palestinien de « constance » qui privilégie la résistance pacifique à l’occupation israélienne tout en consolidant la paix – qu’avaient les hommes et les femmes responsables du rétablissement de la paix. Durant sa maîtrise, Emma était directrice du programme Femmes et Paix au International Women’s Rights Project (IWRP).

En 2012, Emma a assuré la co-conception, la mise en place et la direction de la création du projet de la bibliothèque Karama dans le camp de réfugiés Dheisheh en Cisjordanie. Cette initiative a abouti à la création, dans le camp, d’une bibliothèque de 1 500 livres bilingues (arabe et anglais).  Une fois le projet bien démarré, Emma est revenue au Canada pour collaborer avec des organismes et des individus canadiens afin d’assurer un financement et un appui continu à la bibliothèque. Aujourd’hui, ce sont des membres de la communauté locale qui assurent la gestion de la bibliothèque mais Emma continue à offrir son appui lors des évaluations internes et veille également à l’évolution du projet.