Émilie Raymond

Boursiers
2010
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Professeure adjointe, École de travail social, Université Laval
Région:

Émilie est professeure adjointe en travail social à l'Université Laval.

Émilie Raymond est organisatrice communautaire et anthropologue. Elle est professeure adjointe à l’École de service social de l’Université Laval. Dans le cadre de sa thèse, Émilie s’intéressait à l’intersection des politiques sociales, des mouvements sociaux et des expériences des individus par rapport au thème de la participation sociale et citoyenne. Elle chercheait à construire des approches participatives de recherche et inscrit son travail dans une pratique critique des sciences sociales. Elle milite dans le mouvement des personnes ayant des incapacités et s’implique dans le milieu scolaire fréquenté par ses enfants. Émilie a étudié dans plusieurs universités (McGill University, Universidad de Chile et Université Laval) et exploré diverses contrées géographiques, thématiques et théoriques. Elle a été récipiendaire de bourses de la Fondation Trudeau, du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture et de la Fondation Tomlinson.

Expérience à titre de boursière Trudeau

L’obtention de la bourse Trudeau a transformé ma trajectoire de doctorat. J’ai vécu trois années de coudées franches, durant lesquelles j’ai pu écouter mes intuitions théoriques, explorer de nouvelles avenues épistémologiques, construire une recherche-action participative correspondant aux besoins des personnes impliquées. J’ai pu prendre des décisions autonomes, audacieuses, qui ont façonné une thèse ancrée dans mes habiletés et convictions, respectueuse de mes engagements à l’égard de la participation citoyenne. À ce processus de recherche ont fait écho des voyages divers, les uns pour prendre part à des événements scientifiques riches en apprentissages et en collaborations, les autres pour contribuer à la vie fertile de la communauté Trudeau. Je vois cette expérience comme un tremplin m’ayant permis à la fois de réaliser mon plein potentiel comme chercheure et de me préparer aux multiples facettes du métier de professeure universitaire.