Christopher Tenove

Boursiers
2008
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Chercheur postodoctoral
Affiliation actuelle:
Université de Colombie-Britannique
Région:

Christopher est chercheur postdoctoral à l'Université de Colombie-Britannique.

Chris Tenove est politicologue, rédacteur et boursier Trudeau 2008. Il étudie les droits universels et les questions humanitaires en analysant la relation entre les organisations et les gens qu’elles sont censées aider. Il a mené des recherches approfondies sur la Cour pénale internationale et d’autres tribunaux, examinant comment ils collaborent et affectent les victimes de crimes de droit international. En plus de ses études universitaires, M. Tenove contribue dans les médias d’information, incluant Macleans, The Walrus, The Globe and Mail, CBC Radio, Radio Netherlands, This American Life et le Readers’ Digest.

Chris Tenove a récemment obtenu un doctorat en science politique à l'Université de la Colombie-Britannique et il a débuté un postdoctorat à l'Université de Colombie-Britannique. Sa recherche réunit les relations internationales et la théorie démocratique afin d'explorer les possibilités démocratiques des institutions de gouvernance mondiales et de tracer la relation entre la justice mondiale et l'habilitation politique des personnes et des communautés. Sa thèse était axée sur l'évolution de la justice pénale internationale et la relation en évolution entre les tribunaux pénaux internationaux et les victimes de violence de masse. Sa recherche a également été appuyée par le Conseil de recherches en sciences humaines, par une bourse du programme Africa Initiative Graduate Research Exchange et par le Liu Institute for Global Issues de l'Université de la Colombie-Britannique.

Avant d'entamer ses études doctorales, Chris a été un journaliste à la pige primé, travaillant au Canada et à l'étranger. Il a contribué à divers médias dont Maclean's, The Walrus, The Globe and Mail, The Tyee, CBC Radio, This American Life et Radio Netherlands World Service.

Expérience à titre de boursier Trudeau

Les études doctorales peuvent avoir de drôles de répercussions sur les gens. Elles peuvent confiner une personne dotée d'une expérience diversifiée à une tranche de recherche extrêmement pointue ; maintenir une personne productive à un revenu de subsistance pendant plusieurs années ; et forcer une personne engagée socialement à mettre un terme à son engagement actif envers des enjeux et des événements d'actualité. J'étais préoccupé par ces questions lorsque j'ai quitté ma carrière de journaliste pour faire mes études de doctorat. La bourse d'études de la Fondation Trudeau s'est avérée la panacée. Le soutien financier, y compris le financement des déplacements, m'a permis de me rendre au Cambodge, en Ouganda, à La Haye et ailleurs pour apprendre sur la violence de masse de la bouche de survivants et d'élites politiques. La communauté de la Fondation Trudeau a procuré un antidote à la spécialisation forcée des études doctorales. J'ai été présenté à des boursiers menant des recherches cruciales et variées, à des artistes et à des aînés, à des personnes d'influence à Ottawa et, à l'occasion, à des représentants de notre pays. Assister à une conférence de la Fondation Trudeau peut donner l'impression de se trouver dans un centre nerveux et de prendre le pouls grâce aux renseignements des quatre coins du globe. Ces conférences sont très stimulantes. Enfin, la Fondation Trudeau et les gens que j'ai rencontré par le biais de celle-ci ont renforcé ma conviction envers l'engagement public et la responsabilité publique. Je crois que le programme a fait de moi un meilleur citoyen ainsi qu'un meilleur chercheur-boursier.