Bernard Soubry

Boursiers
2018
Programme d'étude:
Doctorat en géographie et environnement
Affiliation actuelle:
Université d'Oxford
Région:

Bernard Soubry (géographie et environnement, Université d’Oxford) documente l’impact des changements climatiques sur le système alimentaire des provinces maritimes ainsi que l’émergence potentielle de résilience et d’adaptation à travers la collaboration de multiples acteurs.

PROJET DE DOCTORAT

La résilience climatique des fermes aux Maritimes : créer une capacité d’adaptation dans le système alimentaire des provinces maritimes

Comment le système alimentaire des Maritimes pourrait-il s’adapter davantage aux changements climatiques ?

Le projet de résilience climatique des fermes aux Maritimes est fondé sur la prémisse que le système alimentaire des Maritimes est en crise et que les changements climatiques ne feront qu’empirer la situation. Le projet vise donc à déterminer comment, actuellement, les changements climatiques affectent le système alimentaire, parfois sans qu’on s’en rende compte; de déterminer les possibilités de faire davantage de travail adaptatif en collaboration; et, d’assurer que ces connaissances soient transmises aux agriculteurs, détaillants, distributeurs et décideurs politiques.

Le projet a été conçu en collaboration avec des agriculteurs, des travailleurs agricoles, des organismes gouvernementaux et d’autres acteurs du système d’alimentation. En somme, l’objectif du projet est de faire en sorte qu’il soit un outil utile pour des initiatives qui, déjà, rendent la région plus résiliente et adaptative et, qu’il permette l’introduction d’autres initiatives semblables.

Né à Montréal, Bernard Soubry est déménagé aux Maritimes et, ensuite à Oxford, Angleterre, où il demeure depuis trois ans. Ses domaines d’intérêts se rencontrent au carrefour des changements climatiques et de l’alimentation. 

Tant à la maitrise qu’au doctorat, ses thèses examinent les conséquences des changements climatiques sur les systèmes de production agricole des provinces maritimes de l’Est du Canada et les voies possibles d’adaptation transformationnelle du système d’alimentation de la région. En tant que champion des connaissances des agriculteurs et des autres intervenants du système d’alimentation, le travail de Bernard vise à créer un environnement de communication à tous les niveaux et secteurs ainsi qu’un esprit de collaboration pour créer des capacités d’adaptation allant de la ferme au niveau provincial. Bernard se préoccupe également de nombreux autres enjeux, dont l’éducation sur les systèmes d’alimentation à un niveau plus global, une prise de conscience accrue des changements climatiques et les pratiques d’enseignement coopératives et non hiérarchiques. Il est également très intéressé à faire pousser des tomates savoureuses.

Avant de déménager à Oxford, Bernard était apprenti fermier et gestionnaire de ferme dans les provinces maritimes de l’Est du Canada et a passé beaucoup de temps sur de petites fermes de légumes axés sur l’écologie. Il s’est spécialisé, entre autres, en serriculture, dans les variétés patrimoniales et même, dans les poules pondeuses. Il a également été chercheur auprès de l’Institut Human Dimensions of Environmental Change de l’Université Mount Allison, dirigé par Ian Mauro, Ph.D., où il s’est penché sur les rapports entre les connaissances locales et les connaissances autochtones du changement climatique aux provinces maritimes.

En plus d’être chercheur, Bernard est pâtissier apprenti et mécanicien de vélos. Il est cofondateur de Chez Soubry et White, une croissanterie néo-brunswickoise située à Sackville, NB. Bernard estime qu’il est également capable de cuisiner de la bonne brioche.

  • 21 Juin 2018
    La Fondation Pierre Elliott Trudeau annonce les récipiendaires de ses bourses doctorales 2018 Trois étudiant.e.s francophones en sciences humaines et sociales reçoivent l’appui de la Fondation.