Anna Dion

Boursiers
2016
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Médecine de famille
Affiliation actuelle:
McGill University
Région:

Anna Dion (médecine de famille, Université McGill) cherche à améliorer la qualité et l’accessibilité des soins de santé maternelle pour les femmes marginalisées au Canada, notamment les immigrantes et réfugiées ainsi que les adolescentes à risque.

Projet de recherche

Les soins périnataux pour les femmes marginalisées au Canada : combler les lacunes en incluant les points de vue des patients, des fournisseurs de soins de santé et les perspectives politiques au sein des solutions fondées sur des données probantes

La recherche d'Anna Dion examine comment la vulnérabilité et la marginalisation se recoupent avec la prestation et la réception de soins périnataux au Canada. Selon elle, il est essentiel d'accorder de la valeur aux points de vue des groupes marginalisés afin de mieux adapter les services à leurs besoins. Cette recherche va au-delà d'une opinion singulière relativement aux preuves et à l'expertise et utilise une approche participative de la cartographie cognitive afin d'encourager des discussions axées sur la recherche de solutions entre les fournisseurs de services, les conseillers en politique et de programmes et les femmes marginalisées, notamment parmi les adolescentes à risque à Ottawa et les femmes immigrantes et réfugiées à Montréal. L'analyse bayésienne intégrera diverses opinions des parties prenantes ainsi que des preuves publiées de manière à intégrer de façon crédible et transparente les points de vue des femmes marginalisées et des autres acteurs concernés dans la conception et la prestation des soins périnataux.

En formulant conjointement des recommandations afin d'améliorer les soins périnataux auprès des femmes marginalisées au Canada, cette recherche présente une approche rigoureuse afin de démocratiser le processus de recherche ainsi que la conception et la prestation des services publics.

Après l'obtention de son diplôme en ingénierie, Anna Dion a eu le privilège de travailler avec un pédiatre en Argentine afin d'examiner les effets des pesticides et des métaux lourds sur la santé des enfants. En apprenant à naviguer entre le pouvoir et les politiques et à mettre les données probantes en pratique, Mme Dion a été motivée à poursuivre une formation supplémentaire en santé publique axée sur l'amélioration des services auprès des groupes défavorisés. 

Avant de devenir boursière de la Fondation Pierre Elliott Trudeau, Mme Dion a travaillé pendant plus de six ans à diriger et à soutenir des recherches communautaires en Amérique latine et en Afrique sub‑saharienne auprès du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Elle possède une expertise dans le soutien de la recherche en gestion des maladies infectieuses, en adaptation aux changements climatiques et, plus récemment, dans le renforcement de l'équité en matière de santé, de gouvernance en santé, de la participation citoyenne et de la santé maternelle et infantile.

Avant de travailler au CRDI, Mme Dion a joué un rôle important dans la croissance et le développement d'Ingénieurs sans frontières (ISF) Canada en tant que présidente fondatrice du premier chapitre maritime ISF à l'Université Dalhousie, puis comme l'un des premiers membres élus du conseil d'administration de l'ISF.

Sa recherche doctorale est motivée par son rôle d'accompagnatrice à la naissance dans la région d'Ottawa, lequel permet de fournir un soutien émotionnel, physique et éducatif auprès des femmes vulnérables au cours de leur grossesse et après l'accouchement. Inspirée de sa propre expérience, Mme Dion a conçu un programme pilote à Ottawa afin de soutenir l'ensemble des besoins des femmes dans le cadre de leurs décisions réproductives. Elle a obtenu une bourse d'Ashoka en tant que jeune championne de la santé maternelle afin de diriger le développement d'un programme de soutien entre pairs pour les femmes enceintes marginalisées et compléter ainsi les services de soins de santé primaires dans un municipalité rurale en Argentine.

Sa recherche doctorale examine les façons d'améliorer la qualité et l'accès aux soins auprès des femmes souffrant de pauvreté chronique et d'isolation sociale au Canada. Sa recherche portera sur les femmes et leurs fournisseurs de soins de maternité afin de définir et de développer de façon collaborative des interventions pour améliorer les résultats de santé maternelle par la prestation de soins périnataux mieux adaptés (plus sensibles).

Mme Dion est titulaire d'un diplôme en ingénierie des sciences des matériaux avec une mineure en études sur la paix de l'Université McMaster, d'une maîtrise en ingénierie biomédicale de l'Université Dalhousie ainsi que d'une maîtrise en santé publique de l'Université Johns Hopkins. Elle poursuit actuellement ses études de doctorat à l'Université McGill.