Andrew Kaufman

Boursiers
2018
Programme d'étude:
Doctorat en géographie humaine
Affiliation actuelle:
Université de Toronto
Région:

Andrew Kaufman (géographie, Université de Toronto) mène des recherches sur les sociétés financières qui investissent dans la dette d’autres pays.

Titre de la recherche: La géographie de l’investissement dans les dettes souveraines

Au cours des vingt dernières années, une nouvelle forme d’investisseurs a commencé à acheter des obligations souveraines (c.-à-d., des dettes nationales) à des pays en crise financière.

Les critiques soutiennent que ces soi-disant « fonds à vautour » s’accaparent des recettes publiques, entraînent des programmes d’austérité et empêchent les pays à se relever d’une crise. Les défenseurs affirment que ces investisseurs de la dette souveraine maintiennent une offre de crédit internationale abordable, tout en exerçant légalement leur droit au remboursement.

Les travaux de recherche d’Andrew sondent ces différentes conceptions des investisseurs de la dette souveraine. Il examine notamment comment le marché des obligations souveraines est créé et comment les titres de créance en difficulté constituent de nouvelles possibilités d'investissement.

En examinant les cadres politiques, juridiques et économiques qui favorisent les placements dans la dette souveraine, Andrew se demande comment les entreprises canadiennes peuvent maintenir une approche éthique en matière de placements, tant au Canada qu’à l’étranger.

Andrew est étudiant au doctorat au département de géographie et d’urbanisme de l’Université de Toronto. Outre ses recherches sur le marché des dettes souveraines, il s’intéresse également de près à la politique du logement et à l’analyse des marchés.

Andrew a travaillé pendant six ans à l’Institute of Urban Studies à Winnipeg afin d’examiner comment les systèmes économiques relient les gens et les villes. Il a collaboré à des projets de recherche nationaux portant sur l’itinérance, l’inégalité des revenus et la précarité du logement. Il a consacré quatre années à évaluer une approche « Logement d’abord » ayant pour but d’aider les sans‑abris à faire la transition de la rue à un logement. Par la suite, Andrew a coédité un ouvrage intitulé The Divided Prairie City dans le cadre d’une enquête nationale plus vaste sur l’inégalité croissante des revenus. Il a collaboré à de nombreux rapports portant sur le développement urbain, la politique du logement, l’économie urbaine et le transport durable. Plus récemment, Andrew a travaillé de concert avec Dr Alan Walks afin d’examiner l’ampleur des activités à but lucratif auprès des entreprises canadiennes. Engagé dans l’érudition publique, Andrew utilise ses travaux de recherche afin de recentrer les débats publics par l’entremise d’énoncés de politiques, d’entrevues avec les médias, de conférences publiques et de la publication d’articles d’opinion dans de grands journaux.

Auparavant, Andrew a acquis une expertise dans les répercussions économiques de la politique de développement international, tout en obtenant son baccalauréat à l’Université de Winnipeg. Après plusieurs années d’expérience professionnelle, Andrew a repris le chemin de l’université et obtenu une maîtrise en géographie à l’Université du Manitoba. En plus de ses travaux universitaires, Andrew est consultant en rédaction de demandes de subvention, mentor et dévoué aux services communautaires.

  • 21 Juin 2018
    La Fondation Pierre Elliott Trudeau annonce les récipiendaires de ses bourses doctorales 2018 Trois étudiant.e.s francophones en sciences humaines et sociales reçoivent l’appui de la Fondation.