3 Août 2017

Dans un récent article du magazine TheWalrus, le boursier 2014 Wendell Adjetey remet en cause le narratif du Canada voulant que le pays soit exempt de troubles civils raciaux comme ceux qui ont tourmentés les États-Unis. Le Canada a peut-être connu moins de flambées de violence raciale que son voisin du Sud, cependant son histoire des écoles résidentielles autochtones, d’esclavage, et d’internement de Canadiens Japonais démontre que la différence entre les deux pays est dûe aux circonstances, non à la vertu des Canadiens. Wendell se demande si la frustration des Autochtones pourrait bientôt atteindre un point de non-retour qui déboucherait sur de la violence raciale.

Lire l’article (en anglais seulement)

Wendell Adjetey

Wendell s’intéresse aux migrations transfrontalières entre les villes des Grands Lacs qui ont permis aux Noirs de susciter des changements politiques au Canada et aux États-Unis.

Boursiers 2014