1 Novembre 2019

La boursière 2018 Phoebe Stephens a co-écrit un chapitre du livre « Routledge Handbook of Global Sustainability Governance » intitulé Financialising Nature. Ce chapitre met l'accent sur l'importance croissante des marchés financiers, des motivations, des acteurs et des institutions dans l'économie mondiale, souvent appelée « financialisation », ce qui engendre des conséquences importantes sur l'environnement et la durabilité.

Phoebe Stephens est candidate au doctorat en durabilité écologique et sociale à l’Université de Waterloo. Avec le soutien de la Fondation Pierre Elliott Trudeau et du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), Phoebe mène des recherches sur les systèmes alimentaires durables au Canada, en se concentrant particulièrement sur leur croissance par l’entremise de mécanismes de financement novateurs. Son mémoire de maîtrise analysait la façon dont la financialisation de l’agriculture encourage la confiscation des terres.

Phoebe Stephens

Phoebe Stephens (études de l’environnement et des ressources, Université de Waterloo) explore le rôle de la finance sociale dans le soutien de systèmes alimentaires plus régénérateurs.

Boursiers 2018