1 Novembre 2019

Mot de la présidente 

Le 23 septembre 2019, j’ai été enchantée de donner la présentation d’ouverture d’une série de conférences sur le Canada du Weatherhead Center for International Affairs, à l’Université Harvard, dans le cadre de laquelle des Canadien.ne.s éminent.e.s et influent.e.s discutent de questions d’importance pour la nation.

Comme nous l’avons appris grâce aux Forums du futur, une recherche de qualité doit non seulement servir un objectif, mais elle doit aussi répondre à de nouvelles réalités – qu’elles soient intellectuelles, sociales, culturelles, technologiques, environnementales ou économiques – dans des communautés de tout le Canada et du monde entier. Afin de cibler ces besoins, les chercheur.se.s doivent prendre le temps de tisser des liens et d’entretenir des relations avec les membres de la communauté, d’écouter et d’observer comme le ferait un.e anthropologue, et surtout, faire participer la communauté au processus de recherche. Les grand.e.s chercheur.se.s doivent également posséder certaines qualités humaines comme l’écoute active, l’humilité, la conscience de soi, le courage et l’inclusion. Ce sont leur intelligence émotionnelle et leurs expériences de vie qui donnent du sens et de la profondeur à leur recherche. Une recherche de qualité reconnaît et valorise également différentes sources de connaissances comme les traditions orales, les connaissances pratiques et les méthodes d’apprentissage par l’expérience, car il est clair que pour résoudre des problèmes concrets, il importe de trouver d’autres façons de penser et d’agir. La coopération intersectorielle est également un autre aspect important de la recherche en sciences humaines et sociales, car elle permet de renforcer sa portée, son envergure et son impact. Enfin, une recherche de qualité vise aussi à intégrer des éléments créatifs ou artistiques dans le partage de ses conclusions, car elle appuie l’idée selon laquelle trouver des manières novatrices et originales d’effectuer des recherches bénéficie la production du savoir et sa démocratisation. Plus important encore, une recherche de qualité approfondit notre compréhension de la personne que nous sommes, de celle que nous avons été et de celle que nous aspirons à devenir.

Ce sont là des enseignements que nous pouvons tirer des Forums du futur, cette expérience d’écoute et d’apprentissage qui inspirera l’orientation future de la Fondation et son prochain plan stratégique, lequel vise à mieux servir sa communauté de boursier.e.s, de lauréat.e.s et de mentor.e.s ainsi que la société dans son ensemble.

 Le rapport est disponible ici.

Pascale Fournier

Présidente et chef de la direction

Équipe 2018