2016-10-06 09:15

Palais des Congrès de Montréal

La Stratégie maritime du Québec établie en 2015 place le Saint-Laurent au cœur du développement économique de la province. L’équilibre entre développement économique et protection des écosystèmes est essentiel. Le bio-écologiste et économiste écologique William Rees, lauréat Trudeau 2007, donnera une conférence le 6 octobre à Montréal intitulée « La déconnexion dangereuse entre l’économie et l’écologie » dans le cadre du Sommet Aqua Hacking 2016 qui portera cette année sur l’avenir du St-Laurent. M. Rees propose une approche scientifique visant à réconcilier les principes écologiques et économiques pour mieux tendre à cet équilibre tant recherché.

Bio-écologiste, économiste écologique, ancien directeur et professeur émérite de l'École de planification communautaire et régionale de l’Université de Colombie-Britannique, le professeur Rees est connu comme l'auteur de « analyse de l'empreinte écologique ». Il est l'auteur de plus de 160 articles revus par des comités de pairs ainsi que de nombreux articles de vulgarisation sur la politique de développement durable (ou son absence). 

En savoir plus

 

William E. Rees

Instigateur du concept d’« empreinte écologique », il a été professeur distingué à l’École de planification communautaire et régionale de l’Université de la Colombie-Britannique.

Lauréats 2007