2012-05-30 12:15

Maureen Forrester Recital Hall, John Aird Centre Wilfrid Laurier University 75 University Avenue West Waterloo, Ontario N2L 3C5

Janine Brodie est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique et en gouvernance sociale à l'Université de l'Alberta. Elle a obtenu un doctorat en science politique de l'Université Carleton en 1981, soit une année après avoir accepté son premier poste d'enseignement à l'Université Queen's. En 1982, Mme Brodie accepte un poste à l'Université York où, dix ans plus tard, elle devient professeure titulaire, membre de l'Institut pour la recherche sociale, première directrice du Centre York de recherche sur les femmes et titulaire de la Chaire John-Robarts en études canadiennes. En 1995, Mme Brodie a été titulaire en résidence de la Chaire en politiques publiques de l'Université Western Ontario. De 1997 à 2004, elle a été directrice du Département de science politique à l'Université de l'Alberta. En 2002, Mme Brodie a été élue membre de la Société royale du Canada pour « l'étendue de sa mission professorale et la force de son leadership en recherche », selon le bulletin d'annonce de la SRC. Elle est actuellement directrice de la division des sciences sociales de la SRC.

La recherche de Mme Brodie examine de façon critique plusieurs enjeux étroitement liés aux politiques canadiennes et aux politiques publiques : la citoyenneté, l'égalité des sexes, la représentation politique, la politique sociale, la mondialisation et les transformations actuelles en matière de gouvernance. Son travail novateur et influent dans ces domaines est substantiel et important. Elle a écrit ou coécrit huit livres et en a édité ou coédité trois. Mme Brodie a également publié dans de nombreuses revues scientifiques au Canada et à l'étranger. Elle a écrit environ soixante-dix-cinq chapitres de livres traitant, notamment, de la gouvernance nationale et des effets complexes des pratiques de gouvernance néolibérales sur la citoyenneté et l'équité sociale. Elle a coédité un texte d'introduction à la science politique, Critical Concepts, qui en est à sa quatrième édition et qui a été largement utilisé par les départements de science politique au Canada. La recherche actuelle de Mme Brodie porte sur les stratégies de politiques sociales et les stratégies provinciales de lutte contre la pauvreté, ainsi que sur les défis en matière de citoyenneté démocratique. Elle a été nommée lauréate Trudeau en 2010.

Littératie sociale et justice sociale

Cette conférence examine la relation entre la littératie sociale, la justice sociale et les sciences sociales, tant du point de vue historique que dans le contexte actuel d'insécurité financière et d'austérité publique. Les crises financières successives ont miné la légitimité des postulats de gouvernance favorables aux marchés qui ont éclairé la prise de décision politique depuis plus d'une génération. Les citoyens et les gouvernements se sont aventurés en terrain inconnu, cependant l'incertitude omniprésente n'a pas freiné les revendications en matière d'équité, de prise de parole et de justice sociale; en fait ces demandes se sont intensifiées. En ces temps d'incertitude, les sciences sociales n'ont pas encore pleinement participé aux débats publiques. Elles ont toutefois clairement démontré les coûts sociaux et politiques liés à l'écart dans les revenus, à l'insécurité financière et aux inégalités sociales, trois indicateurs d'importance dans le contexte actuel. Les sciences sociales peuvent jouer une rôle très important dans la quête d'une société plus juste en ce début du XXIe siècle marqué par le doute. Il est temps de redécouvrir leur mission, laquelle vise à penser de meilleures sociétés, à l'aide d'une critique judicieuse et de recherches poussées qui, ensemble, permettront d'ouvrir la porte à diverses notions d'équité, de politiques possibles et de responsabilité sociale.

À propos du congrès 2012

Janine Brodie

Elle cherche à identifier des moyens efficaces par lesquels les gouvernements, y compris municipaux, peuvent réduire la pauvreté et les inégalités.

Lauréats 2010